Je sais qu’Antoine Lopez, l’un des créateur du festival de Clermont-Ferrand, vient régulièrement ici et en sa qualité de grand défenseur du format court cette citation ci-dessous de Chabrol peut lui parler :)

Je n’ai pas écouté l’émission mais je trouvais intéressant cette phrase de Chabrol: “Je ne me sentais pas doué pour le court-métrage, alors j’ai été obligé de faire un long métrage” tirée d’une émission du Masque et la plume.

Alors cela peut-être vu comme un pied de nez pour certain-es qui considérent le format long comme le format le plus important du cinéma. Plus compliqué à faire il y aurait forcément un petit jeu de la part de Chabrol de dire qu’il est passé directement au long ..

Mais on peut aussi, bien évidemment, voir derrière cette phrase toute la difficulté qu’il y a de réaliser un court-métrage et donc de devoir passer de suite à un autre format pour éviter les difficultés de celui-ci.
C’est quelque chose qui me parait évident aussi que certain-es sont fait pour le court et d’autres pour le longs et bien sur d’autres peuvent réussir à passer de l’un à l’autre.
Des reals comme Benjamin Renner et Rémi Chayé sont d’ailleurs passé directement au long après leurs films de fins d’études, alors que d’autres restent au format court. Ce qu’on peut regretter c’est que peu de personnes qui sont doué-es pour les deux, une fois qu’ils-elles sont passé-es au long finalement reviennent au court après, cela montrerait l’importance de ce format dans l’art du cinéma … mais bon on le sait l’exposition médiatique et public n’est pas la même pour les deux formats.