En 1932 dans Ciné-Monde le journaliste Dario Vidi reprenait les mots de Marcel Carné pour écrire un article sur un dessiné animé malade d’une certaine uniformité … Si aujourd’hui les termes ne seraient plus les mêmes, difficile de parler d’uniformités quand on voit l’incroyable diversité du cinéma d’animation.
Par contre on pourrait reprendre ce constat par rapport à la vision de nombreux-ses spectateurs-trices sur la cinéma d’animation, le cantonnant encore pour beaucoup non pas dans la case gag, comme dans l’article, mais dans la case cinéma pour enfants.
Il est évident que pour les formats longs-métrages et séries la phrase “Le dessin animé, en effet, est loin d’avoir épuisé toutes ses possibilités” est toujours d’actualité.
Et même si vous n’êtes pas d’accord avec l’article il est intéressant de voir qu’un grand réalisateur comme Marcel Carné s’intéressait à l’animation, quitte même à sonner l’alarme de ce qu’il considérait comme “la mort du cartoon” …

Merci à Thomas Cazals pour la photo de l’article

Cine_-Monde_1932.JPG
Cine-Monde 1932