Il est vraisemblablement, avec les studios Aardman, celui qui aura redonné un coup de fouet à l’animation en volume dans les années 70.
Le réalisateur avec son studio et sa fameuse technique “Claymation” va donner vie un univers original et unique dans l’enjeu technique qu’elle apporte. La virtuosité avec laquelle Will Vinton et ses équipes vont animer la pâte à modeler et rapidement à une grande échelle. Car après quelques courts le studios se lance dans des productions de spéciaux et séries télé, pubs, clips.
Mais le succès dès fois peut-être terrible car avec l’entrée au capital de sa société de Travis Knight, fils d’un type qui vend des baskets, Will Vinton va vite se voir évincer de son propre studio, qui aujourd’hui est devenu le fossoyeur d’une animation artisanal du volume: Laïka.
A partir de là Will Vinton ne sera plus vraiment sur le devant de la scène. Il laisse pourtant une vrai marque, comme Georges Pal pour l’animation de marionnettes, sur l’animation en pâte à modeler.
Reconnu par beaucoup dans le monde de l’animation par ses courts comme The Great Cognito (ci-dessous), je vous conseille son étonnant, et assez sombre, long-métrages: Les aventures de Mark Twain.

 

californiaRaisins.jpg