Des films qui racontent le cinéma d’animation il y en a beaucoup, qui parlent de la difficulté, du plaisir de travailler en image par image. Mais Stems dans son format si court réussit à décrire, de façon tendre et admirablement bien rythmé, le fait de mettre en scène des objets.

Ainslie Henderson avait réalisé l’excellent I am Tom Moody