Et quelques instantanés d’un DA … comme l’année dernière depuis la cabine de projection bien sur.

IMG_7009.JPG
Le plaisir de toujours montrer le travail de Steven Woloshen (Casino)
IMG_7011.JPG
Le plaisir d’aller chercher des très beaux films découverts dans d’autres festivals.
Ici La Bêtise de Thomas Corriveau découvert aux Sommets de l’animation 2016
IMG_7016.JPG
Le jury en train de prendre des notes …
IMG_7024.JPG

La joie et l’angoisse de montrer un film qui vous a bouleversé quand vous l’avez découvert
dans les films envoyés pour la sélection: Toutes les poupées ne pleurent pas de Frederick Tremblay

IMG_7036.JPG
Présenter un film de quelqu’un dont on pressent fortement qu’elle va devenir l’une des noms importants
du cinéma d’animation dans l’avenir: Boobzilla change de pneus de Léahn Vivier-Chapas
IMG_7043.JPG
Suivre des auteurs dont on avait présenter un film l’année précédente: Margot Cardinael et Camille Gras
avec leur film de fins d’études: Emerge.
Réalisé avec Lucil Lepeuple, Zoé Caudron, Benjamin Bouchard et Marine Boudry
IMG_7048.JPG
Faire une place au cinéma punk et barré de Sawako Kabuki (et surement en surprendre quelques
uns dans la salle)
IMG_7054.JPG
Montrer des films de commande de gens dont on espére qu’ils vont revenir au court-métrage:
Ici Patrick Doyon
IMG_7065.JPG
Rejoindre l’actualité en montrant Mr Cok de Franck Dion dans la séance Train Train, pendant une
manifestation contre le gouvernement. Et protester à sa façon même en restant dans une salle
de cinéma
IMG_7069.JPG
Montrer des films que l’on trouve injustement oublié par les festivals: Je ne sens plus rien de
Noémie Marsily et Carl Roosens. Un beau film sur l’importance d’être bien accompagné dans
ces temps difficiles
IMG_7085.JPG
L’émotion de montrer en avant-première mondiale un des grands films de cette année:
(Fool Time) Job de Gilles Cuvelier
IMG_7073.JPG
Et une émotion encore plus forte quand c’est un ami
IMG_7109.JPG
Faire découvrir une autre facette du talent d’un grand talent d’aujourd’hui: Boris Labbé avec Orogenesis.
Trois films sélectionnés en deux festivals pour montrer, contrairement à ce que beaucoup de gens
disent, que tous ses films sont à voir sur grand écran et pas à forcément réserver aux galeries d’Art
IMG_7118.JPG
Demander à l’un des plus grands réalisateurs son dernier film pour le présenter dans votre sélection,
et qu’il accepte … : La Bataille de San-Romano de Georges Schwizgebel
IMG_7126.JPG
Parce qu’il y a des films qui osent de nouvelles choses, mélanger une narration forte et un cinéma
jouant sur les erreurs, les aléas de l’animation crée par ordinateur: Ugly de Nikita Diakur
IMG_7138.JPG
C’est vraiment tout ça et encore plus le plaisir d’organiser un festival.
Et finir sa sélection avec le génial Min Börda de Niki Lindroth Von Bahr