FR

Sur le devant de la scène

Carrefour de l'animation 2017, le programme

avec un très bel invité d’honneur: Keichii Hara, le réalisateur de Miss Hokusai

Il y a quelques années nous avions été beaucoup à nous inquiéter de la possible disparition de cet événement majeur qu’est le Carrefour de l’animation. Le programme de cette 15eme édition démontre, encore une fois, que cela valait la peine de se battre, entre projections et rencontres il y aura encore beaucoup à faire cette année au Forum des images du 13 au 17 décembre.

Un Invité Exceptionnel: Keichii Hara

Coo.jpg
Un été avec Coo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour beaucoup nous avons découvert le nom de Keichii Hara avec son film: Un été avec Coo. Un film magnifique racontant l’histoire d’un garçon découvrant un Kappa fossilisé depuis 300 ans. C’est cette rencontre que le film raconte, mais aussi celle de deux époques bien différentes, et un constat assez amer des médias.
C’est aussi le quotidien d’une famille d’aujourd’hui que filme le réalisateur. Car là où le plus souvent les longs-métrages européens et américains font une impasse sur la vie de tous les jours, beaucoup de longs-métrages japonais et surtout de Keichii Hara mettent en scène ces gestes et ces actions qui font notre quotidien.

Le festival présentera aussi un autre de ses longs-métrages Colorful, film d’une grande force sur le suicide des jeunes au Japon.

Mais l’un des événements au niveau projection sera la présentation d’un inédit du réalisateur mettant en scène le célèbre personnage, mais assez peu connu en France, Crayon Shin-Chan.

 

CrayonShinChan.jpg
Crayon Shin-Chan

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Car avant de réaliser des longs-métrages de façon plus indépendantes Keichii Hara a travaillé sur quelques franchises dont Crayon Shin-Chan et Doraemon. Pour les premiers les longs-métrages, quasiment jamais (peut-être même jamais) montrés en France ont pourtant rencontré un grand succès public et critique au Japon. Ce sera une excellente et rare occasion de découvrir pourquoi avec le diffusion d’ un de ces longs-métrages (il en a réalisé 13 ! avec ce personnage), le jeudi 14 à 20h.

J’aurais le grand plaisir d’animer la rencontre autour de son travail qui se déroulera le dimanche 17 à 18h. Histoire de revenir sur son travail dans la série, sur les films de la série Crayon Shin-Chan, sur ses trois films indépendants et même son film en prises de vues continues.

Focus sur un pays: Le Japon et ses 100 ans de cinéma d’animation

Pour fêter les 100 ans du cinéma d’animation le Carrefour en plus de Keichii Hara propose de nombreuses projections de films importants et reconnus (De Tokyo Godfathers à Souvenirs Goutte à Goutte), mais aussi des avants-premières comme A Silent Voice de Naoko Yamada. Et aussi une conférence autour donc des 100 ans de l’animation japonaise animée par Marc Aguesse (Catsuka) le vendredi 15 à 16h15.

A noter deux longs-métrages japonais feront la clôture et l’ouverture du festival. Fireworks, should we see it from the side or the bottom (Uchiage Hanabi, Shita Kara Miru Ka ? Yoko Kara Miru Ka ?) d’Akiyuki Shinbo et Nobuyuki Takeuchi. Et en soirée d’ouverture le second film de Yuasa Masaaki sorti cette année au Japon: The Night is short, walk on girl, le mercredi 13 à 20h30.

The-Night-Is-Short-Walk-on-Girl-01.jpg
The Night is short, Walk on girl

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De nombreux longs-métrages inédits ou peu montrés.

Le Carrefour c’est aussi l’occasion de voir des films passant uniquement en festival, n’étant pas sortis en salles ou même n’ayant pas encore trouvé de distributeurs.
Cette année notamment le film de Liu Jian, Have a nice day, le vendredi 15 à 21h, Mutafukaz, le jeudi 14 à 21h, Ethel et Ernest de Roger Mainwood le samedi 16 à 17h45.
A découvrir aussi le dimanche 17 The Man who knew 75 languages et le samedi 16 décembre, Le Film de Bazin, un nouveau film de Pierre Hebert autour d’un scénario jamais filmé d’André Bazin

Le-film-de-Bazin-2.jpg
Le film de Bazin de Pierre Hebert

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et sinon aussi: Bastien Vivès, Zabou Breitman

Mais le Carrefour c’est aussi une ouverture vers d’autres invités. Comme Bastien Vivès, l’auteur de BD au top des charts et des médias en France. Dont la BD Lastman a été adapté en série l’année dernière, et qui sera l’invité du Cadavre exquis de cette année.
Il participera aussi le vendredi 15 à une rencontre autour de ses influences.
Et aussi Zabou Breitman, la réalisatrice, actrice viendra présenté avec sa co-réalisatrice Eléa Gobbé-Mévellec, l’adaptation des Hirondelles de Kaboul. Ce sera le dimanche 15 à 15h30.
A noter aussi un hommage à Jean-Christophe Averty le dimanche 17 à 14h30.

Bien sur d’autres rencontres autour de films en construction dont le samedi 16 à 15h30 avec Michel Ocelot autour de son prochain film: Dilili à Paris, une rencontre animée par Laurent Valière.

dilili-a-paris.jpg
Dilili à Paris de Michel Ocelot

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et bien sur de nombreuses projections de courts

Le Carrefour n’en oublie pas bien sur l’importance des courts-métrages en animation, avec 4 séances très remplie des tous derniers films sortis de nombreuses écoles française.
Et aussi la mise en avant des derniers films produits par les plus importantes sociétés de production en France. Avec au programme de ces trois séances les derniers films, entre autre, de Serge Elissalde, Benoit Chieux, Winshluss-Walgenwitz, et peut-être le dernier Rosto.

Dans les séances spéciales autour du court-métrage le jeudi 14 à 19h une séance avec un Meilleur du SIGGRAPH, l’importante séance Politique et animation le vendredi 15 à 17h, une séance autour des European Animation Awards le vendredi 15 à 20h30, une séance le samedi 16 autour des 10 ans de la résidence de Fontevraud.

Vous retrouverez bientôt le programme complet sur le site du Forum des images. Mais comme vous le constatez c’est encore un programme très fournie et complet que nous propose Isabelle Vanini et Sylvie Porte pour cette 15eme édition du Carrefour. Venez nombreux pour continuer à encourager et à faire vivre des événements aussi importants pour le cinéma d’animation.

Sans commentaire pour le moment

Les Emiles, les nominations et la soirée

ça se précise pour la nouvelle récompense européenne

Le 8 décembre se tiendra donc à Lille la première cérémonie des Emile Awards qui va récompenser l’animation européenne.

L’idée ? Une sorte d’Annie Awards mais en Europe. Donner des prix non seulement aux réalisateurs et aux producteurs mais aussi aux artistes qu’on citent moins comme les animateurs, les gens du son …

Bon pour l’instant les Emile Awards ont moins de moyen que la version américaine mais on peut espérer que ça grandisse.
Mais pourquoi faire de la pub sur Zewebanim pour des récompenses, alors que j’ai souvent dit que je n’y croyais pas.
Certains pourront dire parce que j’ai participé au comité de sélection des courts et films étudiants (Merci d’ailleusr à Regina Pessoa et Carolina Lopez - mes deux camarades qui ont permis une vraie discussion et un vrai débat).

Peut-être mais surtout parce qu’il me semble que comme j’ai tenté de faire le PIAFF, ce n’est pas tant les récompenses en elle-même qui sont importantes mais bien l’intitulé de celle-ci. Oui je suis pour un(e) meilleur(e) réalisateur-trice, et pareil pour les décors, les scénaristes …

Ainsi la presse qui va relayer ces infos commencera à parler du cinéma d’animation comme du cinéma. Et l’on sait que pour l’instant c’est loin d’être le cas. Donc oui on pourrait facilement rire de ces nouvelles récompenses, se dire qu’elles ne vont servir qu’à se congratuler encore …
Mais pourquoi pas essayer de les pousser, de les aider afin qu’elles mettent enfin un valeur qui le mérite. Autant que le cinéma de prises de vues continues, que l’Art contemporain, que la Littérature …

Les Emile Awards réussiront leur tâche et prouveront l’importance de leur création si ils parviennent en fin de compte à faire d’animation comme un Art.

Est-ce que des simples récompenses peuvent faire cela ? Autant essayer d’y croire et reparlons en dans quelques éditions.

Elle se tiendra le 8 décembre au Nouveau Siècle à Lille, avec au programme aussi l’avant-première de The Breadwinner de Nora Twomey (Oui un long-métrage réalisé par une femme seule :)

Pour ma part même si je suis très fier de nos choix, le petit nombre de nominations 3 dans trois catégories nous a empêché de mettre en avant de très beaux films. Nous avons fait part de ce problème aux responsables de l’association en espérant que cela puisse être modifié pour les prochaines années.

Les jurys étaient constitués de:

    –  Carolina Lopez (Espagne), Alexis Hunot (France) et Regina Pessoa (Portugal) pour les films étudiants et les courts-métrages
    –  Maria Anestopoulou (Grece), Tomm Moore (Irlande) et Claire Jennings (Grande Bretagne) pour les longs-métrages
    –  Bruno Coulais (France), Emmanuel Deletang (France) et Tom van Waveren (Hollande) pour la musique
    –  Marion Edwards (Grande Bretagne), Olivier Barbeau (Suisse/France) et Yulia Aronova (Russie) pour les films télés et les commandes

Pour cette première année c’est Richard Williams qui recevra la récompense Lotte Reiniger pour l’ensemble de sa carrière.

Retrouver tout les films nominés ici

La cérémonie est gratuite est ouverte à tous. Vous pouvez vous inscrire ici

Revoir la conférence de presse sur la page Facebook de l’événement

eaa.jpg
 

 

Sans commentaire pour le moment

PAROLE
ANiMÉE

Alexis cède la parole. C'est rare : profitons en...

Francis
Gavelle

Critique

Compte-rendu Annecy 2017 de Francis Gavelle

Un article externe au site pour ce second papier dans la parole animée, l’idée étant de laisser la place à des gens qu’on entend peu … et on ne peut pas dire que l’on compte beaucoup de Critiques sur le cinéma d’animation.

Un petit texte de présentation de Francis Gavelle et un lien vers le site des Fiches du cinéma pour son article.

[...]

lire l'article complet de Francis Gavelle

Commentaires fermés

Emission Bulles de rêves du lundi 23 octobre 2017
Radio Libertaire 89.4 Mhz

Bulles de rêves de ce samedi en ligne

avec Zyk et Zaza

Deux heures avec les deux décorateurs pour en savoir un peu plus sur leur parcours et leur travail. Quelques liens pour l’émission sont à trouver dans l’article ci-dessous.

Un très très grand merci à Fabien, fidèle auditeur de l’émission qui l’a enregistré et qui me permet de vous la proposer en podcast (celui de Radio Libertaire ne marchant pas)

Vous pouvez l’écouter ci-dessous ou la télécharger ici

 

Avec aussi un peu de musique dont l’album Attila Korb & his rollini project (dans lequel mon frère joue - banjo et guitare).

 

 

Retrouvez une liste des dernières emissions en suivant ce lien

Et aussi...


Brèves et actualités

Et aussi ...

une conférence, un livre …

Sans commentaire pour le moment


Brèves et actualités

Animacité, 2eme édition

jusqu’au 24 novembre

Sans commentaire pour le moment


Brèves et actualités

Tati en interviews

à travers des reportages de l’INA

Sans commentaire pour le moment


Brèves et actualités

Les recommandations Amazon

Louise en hiver, ce dessin animé pour les enfants …

Sans commentaire pour le moment


Brèves et actualités

Février, un bon mois pour l'animation à la cinémathéque

avec Steven Woloshen et la séance programmée par Francis Gavelle

Sans commentaire pour le moment


Brèves et actualités

Sexisme et harcèlement dans l'Animation : Quelles stratégies?

Sans commentaire pour le moment

Accéder à une liste exhaustive des articles